Retour

Que faire lorsque l'on est victime de violences conjugales?

Que faire lorsque l'on est victime de violences conjugales?

Votre avocat à Bordeaux, Maitre Plumelet, vous dit tout sur les violences conjugales

Les violences conjugales désignent toutes les violences commises au sein d’un couple ou entre deux personnes qui ont eu par le passé une relation de couple. Elles peuvent être de nature psychologique, physique ou sexuelle. Si vous ou l’un de vos proches en est victime, vous avez la possibilité de solliciter de l’aide.

Les victimes de violences conjugales ont à leur disposition plusieurs outils pour obtenir une écoute, une information, et parfois une orientation adaptée vers les dispositifs locaux d’accompagnement et de prise en charge :

-          Contacter le 3919 qui est un numéro d’écoute pour les victimes de toutes les formes de violences et qui permet de recevoir des conseils et un accompagnement pour signaler les violences dont vous êtes victimes. L’appel est anonyme et gratuit. Il n’apparait pas sur les factures téléphoniques.

Ce service fonctionne 24h/24 et 7j/7.

-          Aller sur le site https://arretonslesviolences.gouv.fr/: ce site permet de signaler en ligne des cas de violences sexuelles et sexistes, sans laisser de trace dans l’historique de ses recherches. Des policiers/ gendarmes prennent le signalement et peuvent déclencher des interventions.

Ce service fonctionne 24 heures sur 24, tous les jours.

-          Utiliser la messagerie instantanée (chat) pour dialoguer avec un personnel de police ou de gendarmerie en utilisant ce lien direct : https://www.service-public.fr/cmi.

À tout moment, l'historique de discussion pourra être effacé de votre ordinateur, téléphone portable ou tablette.

Ce service fonctionne de 8h à 21 h, tous les jours.

Il peut être difficile de se décider à porter plainte. Malgré tout, lorsque l’on subit des violences conjugales ou que l’on en est menacé par son partenaire ou son ex-conjoint, il est pourtant important de dénoncer les faits aux forces de l’ordre qui ont obligation de procéder à l’enregistrement des plaintes des victimes.

Les victimes de violences conjugales peuvent être accompagnées dans leurs démarches juridiques mais également administratives par des associations, comme par exemple dans la région aquitaine, l’APAFED à Cenon, la Maison des Femmes à Bordeaux, ou encore la Maison de Simone à Pessac. Ces structures offrent des solutions d’urgence quand notamment la situation a abouti à une fuite de la victime de son domicile.

A Bordeaux, les victimes de violences conjugales peuvent être également aidées par VICT’AID ou le PRADO qui accompagnent plus généralement les victimes d’infraction pénale.

 

Contactez-moi